Veillez et priez

[cette prédication s’est inscrite dans une séries de cultes sur la thématique “les uns, les autres dans la vie de notre église”]

Restez donc en éveil, priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tous ces événements à venir et de vous présenter debout devant le Fils de l’homme.Luc 21. 36
Veillez

Acte personnel ou acte collectif ? Avez-vous déjà passé une nuit de veille ? À plusieurs c’est plus facile…
Veiller une mission collective de l’église.

Qu’est-ce que ça veut dire dans notre rapport les uns envers les autres ? [NDR : thématique en cours]

Veiller sur les uns sur les autres

Si quelqu’un qui possède les biens de ce monde voit son frère dans le besoin et lui ferme son cœur, comment l’amour de Dieu peut-il demeurer en lui?1 Jean 3:17

Rester en veille, tournés vers Dieu, c’est se rendre sensibles aux besoins des autres. Pour tenir une veillle, on peut avoir tendance à se refermer sur soi… alors qu’au contraire, veiller c’est être attentif et ouvert au monde.

Veiller peut être parfois compliqué de veiller parce qu’on court trop après des concepts abstraits. On s’invente des quêtes des grandes idées sur lesquels focaliser notre attention, alors que les défis qui doivent nous tenir éveiller sont très proches de nous, au milieu de nous.

Se soutenir dans l’éveil…

Restez vigilants, tenez ferme dans la foi, soyez courageux, fortifiez-vous. 1Co 16. 13

… parce que lorsque nous marchons ensemble nous créons une émulation.

La force d’une église ne réside pas dans le talent particulier d’un membre du groupe ni dans une organisation efficace. La force d’une église, ce qui la tient vivante, réside dans la communion.

Sa progression et sa croissance ne dépendent pas d’un individu ou une partie du groupe qui courrait devant et tirerait les autres. Elles résultent du lien qui se tisse entre des personnes qui acceptent le défi de se rendre attentives au Christ ensemble, chacune à sa manière mais côte à côte.

Veiller c’est une attente qu’on partage

Que nous soyons encouragés ensemble chez vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.Ro 1.12 12

Si on se base sur l’échelle qualitative du bon chrétien, la communion se résume rapidement à une compétition : quand on gagne, ça va, mais quand on est décroché, c’est la spirale négative…
J’ai remarqué, à l’inverse, qu’en s’intéressant à la manière dont mon frère ou ma sœur fait face à un problème qui m’est familier, je me sens compris et encouragé de découvrir l’oeuvre de Dieu dans sa vie. L’espérance est communicative (d’où l’impact des témoignages).

La foi nourrit notre veille

C’est une foi que nous partageons avant tout ! La foi, c’est quelqu’un qui se rend dépendant de Dieu et pas de ses propres aptitudes. C’est la foi qui nourrit notre veille, pas le programme qu’on s’est préparé pour tenir… On tient ensemble parce qu’on partage la même attente de Dieu !

Priez

Plusieurs personnage-clé du Nouveau Testament associent à la veille, la prière… à commencer par Jésus lui-même !
Pourquoi la prière ? et qu’apporte-t-elle à notre vie communautaire ?

Prier est un état de veille

La confiance en Christ comme vécu commun

Prier nous ramène à être attentifs, à ne pas nous reposer sur nos agitations. Nos relations fraternelle se résument pas à un empilement d’activités diverses. Ce qui nous tient unis, c’est le Christ, la foi et la confiance en lui que nous avons en commun et que nos relations nous amènent à partager. La prière c’est mettre en premier lieu ce fondement.

Être témoin de la relation de l’autre est un encouragement

Prier ensemble c’est confronter les points de vue de chacun. Prier ensemble expose et confronte le cheminement personnel de chacun. Et comme il s’agit d’exposer nos cœurs à Dieu, on découvre aussi ensemble comment Dieu répond et agit au travers de la relation partagée.

Une attente commune

Prier c’est s’adresser à Dieu. Ce n’est pas une incantation rituelle, une obligation religieuse. C’est plutôt une urgence pour notre foi. Prier, c’est vivifier la relation avec Dieu. Prier ensemble, c’est vivre ensemble la relation au Père. Jésus priait très souvent le Père. L’église est le corps du Christ. La vocation de l’église ?…

 

Veiller et prier ne sont pas des ordres que les fondateurs de l’église ont choisi d’imposer. Ce sont plutôt des marqueurs de la véritable identité de l’église : l’église est l’épouse, l’église est témoin de la présence vivante de Dieu.
Une église qui palpite pour son Dieu et qui vit sa relation avec lui au milieu des aléas de ce monde est une église qui se préserve de la schizophrénie spirituelle. C’est une église qui se recentre sur son essentiel.
Alors ne cherchez pas dans les futilités et les agitations des grands plans de croissance de ce monde. Veillez et priez !… et goûtez dès aujourd’hui, dans la communion, les prémices des desseins merveilleux de Dieu pour Béziers et sa région…

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire