Pentecôte – de Son incarnation à notre incarnation

C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins. Elevé à la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis et il l’a déversé, comme vous le voyez et l’entendez maintenant.Actes 2.32-33
Quand sera venu le défenseur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de la vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. Et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le début.”]Jean 15.26-27
Le Dieu de nos ancêtres a ressuscité Jésus, que vous avez tué en le clouant sur le bois. Dieu l’a élevé à sa droite comme Prince et Sauveur pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.
Nous sommes témoins de ces événements, de même que le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.Actes 5.30-32
L’Esprit a un rôle dans la vie du croyant. Lequel ?
  • Il manifeste
    Dieu bénit l’humanité en déversant sur eux son Esprit et accomplissant de cette manière l’œuvre de réconciliateur de l’amour de Dieu.
  • Il témoigne
    C’est lui qui atteste et qui rend pertinent tout le message de la Bonne Nouvelle. Ça vous a touché un jour ? C’est l’œuvre de l’Esprit.
  • Il plaide
    C’est lui qui plaide, celui qui assure le lien. Son œuvre a pour but de nous assurer de la proximité de Dieu, malgré nos tergiversations, et nos emballements. C’est lui qui nourrit notre confiance dans ce lien, la foi.
Qu’est-ce que ça change ?
La communion
en Dieu

Rappelez-vous l’ascension : l’humanité et Dieu sont réconciliés, en ce moment même. Plus même, il y a de l’humanité dans la ronde trinitaire. Nous voulons nous élever pour nous faire comme des Dieux (ou nous en tenir à distance) alors que Dieu fait l’inverse : il révèle Dieu comme un humain.
Nous sommes créés à l’image de Dieu : pour la communion, c’est-à-dire à l’image du Christ ! Regardez sa communion avec le Père…
Nous sommes confrontés à un bouleversement de notre image de Dieu comme pantocrator distant…

Dieu a envoyé son Esprit pour que nous soyons désormais dans la situation du Christ. C’est une chose qu’il a en tête à l’annonce de son départ : que nous puissions devenir semblables à lui, que nous puissions investir la place qu’il a tenu.
Avec l’Esprit, l’image de Christ est complète en nous. Ce passage de flambeau est au cœur même de la prière de Jean 17, alors qu’il vient justement d’annoncer cette nouvelle étape pour l’humanité…

Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverraiJean 16.7

Qu’est-ce que ça change pour nous de dire que l’Esprit Saint est à nos côtés, en nous ? Tout simplement que la condition du Fils de Dieu est beaucoup plus proche de notre condition qu’il n’y parait. Jésus était en communion avec le Père et l’Esprit : nous sommes à notre tour placés dans cette communion, nous-même, dans notre propre vie, aujourd’hui!

Cette perception de la Pentecôte parait bien plus balaise, voire audacieuse, qu’une simple adhésion à une théologie ou un programme éthique. Pourtant, regardez : si vous considérez que Jésus est le Messie des juifs ou qu’il est ce Dieu qui s’est révélé aux patriarches d’Israël et à ses prophètes, alors vous devez prendre en compte que le lien qui a uni Dieu à son peuple n’est ni contractuel ni idéologique. Vous verrez qu’il est plus qu’une adhésion intellectuel : ce lien est personnel, relationnel, passionnel.

Et je crois personnellement que c’est ce même Dieu qui s’adresse à toute l’humanité au travers de cette relation entre Dieu, des juifs et leur Messie. Un Père qui a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (et encore mort en Jean 3) afin que quiconque croit en lui…
C’est un amour passionné que Dieu exprime ici, une relation qu’il veut établir avec l’humain.


Nous qui nous pensions des êtres sans attache ou sans but dans une vie qui n’a pas de sens, nous nous découvrons de…

La famille de Dieu
De fait, celui qui procure la sainteté et ceux qui en bénéficient ont tous une seule et même origine, c’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler ses frères lorsqu’il dit: J’annoncerai ton nom à mes frères, je te célébrerai au milieu de l’assemblée. Et encore: Je me confierai en lui. Et enfin: Me voici, moi et les enfants que Dieu m’a donnés. Puisque ces enfants ont en commun la condition humaine, lui-même l’a aussi partagée, de façon similaire. Ainsi, par sa mort, il a pu rendre impuissant celui qui exerçait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et libérer tous ceux que la peur de la mort retenait leur vie durant dans l’esclavage.Hébreux 2.11-15
Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions des enfants, nous étions esclaves des principes élémentaires qui régissent le monde. Mais, lorsque le moment est vraiment venu, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, pour racheter ceux qui étaient sous la loi afin que nous recevions le statut d’enfants adoptifs. Et parce que vous êtes ses fils, Dieu a envoyé dans votre cœur l’Esprit de son Fils qui crie: « Abba! Père! » Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier de Dieu par Christ.Galates 4.3-7

Projetés au cœur même de la Trinité, dans la relation d’amour qui lie le Père au Fils, à l’Esprit, participant à cette nature même de Dieu. C’est là notre foyer originel d’humain. Et c’est une réalité à découvrir aujourd’hui. Ce n’est pas un vague concept théologique. Imaginez un peu : l’Esprit de Dieu qui nous fait prendre conscience de cette place, au milieu même de notre quotidien ! Est-ce comme ça que vous vous considérez ? Oh pas des enfants lointains, dans la multitude, non, regardez la relation de Jésus au Père. L’Esprit en nous, la pentecôte, c’est ça, aujourd’hui. Est-ce que vous y croyez ?

En effet, ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères.
Ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu’il a appelés, il les a aussi déclarés justes; et ceux qu’il a déclarés justes, il leur a aussi accordé la gloire.Romains 8.29-30

C’est ce que la pentecôte proclame à celui qui le reçoit, dès maintenant !

Alors est-ce qu’on passe à côté de quelque chose lorsqu’on reparcourt ce récit de la pentecôte et qu’on le résume facilement à une légende ancienne ou un mythe (même) fondateur, un concept théologique abstrait? Je peux vous dire que le sens de cet épisode pour nous, aujourd’hui, est remarquable et bouleversant pour notre condition, notre vie, nos buts, nos attentes… C’est la concrétisation de tout ce qui a été annoncé… depuis Abraham : nous sommes les grains de sables ou les étoiles du ciel qui lui étaient annoncées!

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire