Nouvelle année, nouvelle perspective

Une nouvelle année, c’est une charnière.

Des souvenirs ?… Des souvenirs agréables, d’autres plus douloureux… Peut-être des personnes ou des aspects de notre vie que nous avons laissée en arrière dans cette année…
Quels que soient vos souvenirs, ils font partie de vous aujourd’hui. Et c’est avec eux que vous faites vos premiers pas dans cette nouvelle année. Ils sont votre maigre équipement pour vous engager et vous guider dans cette année.

Et l’avenir ?…

L’avenir, c’est ce qui vient (à-venir). Est-ce que vous vous êtes déjà projeté sur cette année ? Est-ce que vous en attendez quelque chose de particulier ? De grand ? De médiocre ? Ou alors vous n’y voyez pas grand-chose parce que vous n’arrivez pas à vous projeter ? Peut-être que vous y jetez des regards inquiets parce que vous n’y voyez pas grand-chose ? Peut-être qu’au contraire de rien y voir vous mets plutôt en confiance ?

Il y a beaucoup de mystères qui entourent une nouvelle année au fond. Si on regarde en arrière, aurions-nous pu prévoir tout ce qui s’est passé durant l’année 2017 ?…
Et est-ce qu’on a pu comprendre suffisamment 2017 pour prévoir ce qui va se dérouler en 2018 ?

Notre cœur mal assuré aime les certitudes. Alors on va arrêter de jouer aux ‘madame soleil’. Je vous dirais que pour bien commencer l’année, faisons une pause dans tous les vœux qu’on peut se souhaiter.

Pour regarder devant et partir sur des bases solides, laissons de côté ce que nous souhaiterions et que nous ne maîtrisons pas et revenons sur ce qui est déjà acquis, notre base de départ pratique. Je vous propose de revenir sur quelques affirmations qui vont, à coup sûr, marquer cette année 2018, tout comme elles ont traversées 2017.

Ne pensez plus aux premiers événements, ne cherchez plus à comprendre ce qui est ancien! Je vais faire une chose nouvelle, qui est déjà en germe. Ne la remarquerez-vous pas? Je vais tracer un chemin en plein désert et mettre des fleuves dans les endroits arides.Esaïe 43.18-19
Ainsi, désormais, nous ne percevons plus personne de manière humaine; et si nous avons connu Christ de manière purement humaine, maintenant nous ne le connaissons plus ainsi. Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.2 Corinthiens 5.16-17
Ne le remarquez–vous pas ? Nous sommes des nouvelles créatures

N’avez-vous pas remarqué que Dieu se fait une place jusque dans les plus petits détails de votre vie ? C’est le cœur de l’évangile que nous proclamons !

Nous, nous avons une forte tendance à rester verrouillés dans nos anciennes manières de penser (si !si !). Nous espérons bien connaitre notre environnement, nous cherchons à bien comprendre ce qui est ancien.
Mais le prophète Ésaïe ici ne l’entend pas de cette oreille quand il annonce l’irruption de Dieu dans la vie de son peuple.
Ce n’est pas facile de laisser de côté notre jugement sur les choses ou sur les gens, de changer notre focale pour voir apparaître un chemin dans les déserts de notre vie.

N’avez-vous pas remarqué qui vous êtes en Christ ? Est-ce que cette vision n’a pas modifié votre manière d’agir et votre manière de percevoir votre vie et le monde dans lequel vous vivez ?

Nous ne percevons plus personne de manière humaine, c’est-à-dire que nous apprenons à regarder par la foi, c’est-à-dire avec un nouvel angle, celui de Dieu, celui que le Christ a portée depuis la nature humaine et celui que son Esprit vient réveiller en nous. 17  Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Un véritable changement de perspective !… nos vieilles façons de penser ne règnent plus sans partage. Quelque chose est à l’œuvre en nous :

Et ne vous conformez pas à ce siècle ; mais soyez transformés par le renouvellement de votre entendement, pour que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, bonne et agréable et parfaite.Romains 12.2
Si en effet nous vivons dans la réalité humaine, nous ne combattons pas de façon purement humaine. En effet, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas humaines, mais elles sont puissantes, grâce à Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et tout obstacle qui s’élève avec orgueil contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée prisonnière pour qu’elle obéisse à Christ.2 Corinthiens 10.3-5

Notre manière de percevoir et de comprendre la réalité commence dans notre tête. C’est donc là tout naturellement que la nouveauté inaugurée par Christ commence.

Et tout commence dans la prière. La prière, c’est là où notre réalité vient à sa rencontre…

Le pouvoir de la prière pour changer notre façon de voir.

Je ne vais pas m’étendre et je préfère laisser de la place pour la mise en pratique concrète. Mais avant, j’aimerais vous rappeler que la prière est une puissance de Dieu pour transformer nos cœurs. Parce que prier ce n’est pas faire une liste de doléance à Dieu ou prononcer des incantations magiques sur nos problèmes :

  • prier c’est affirmer que Dieu s’incarne personnellement dans chacun des aléas de notre vie
  • c’est accepter qu’il va bouleverser notre entendement (Ro 12.2), notre façon de percevoir les choses de ce monde.
  • c’est apprendre à s’associer à Dieu pour avancer (2 Co 10.5) dans notre vie.
image_pdfimage_print

Laisser un commentaire