L’église : un rassemblement pas comme les autres

Un chrétien eut un rêve.
On était à la veille d’une nouvelle année.
Or, elle s’annonçait mal pour lui.
Il prévoyait de nombreuses difficultés, et ne voyant pas du tout son chemin, il se sentait angoissé.
Dans son rêve, il vit un ange qui se tenait à l’entrée de l’année nouvelle.
Il lui adressa cette supplication :
“Donne-moi une lumière pour entrer dans cette nouvelle année, afin que je ne marche plus dans les ténèbres et que je puisse voir mon chemin.”
Alors il entendit distinctement l’ange lui dire :
“Tu dois t’avancer dans l’obscurité, mais en mettant ta main dans celle de DIEU. Cela vaudra mieux pour toi qu’une lumière et la main de Dieu te gardera plus sûrement.”
La vraie foi permet au chrétien d’aller de l’avant, même quand l’obscurité est profonde, car il peut mettre sa main dans celle de DIEU qui le conduit en toute sécurité.

Ne crains rien, car je suis avec toi. Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton DIEU, je te fortifie. Je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante.Esaïe 41.10
  • Qu’est-ce que vous attendez de votre église ?
  • Qu’est-ce que c’est l’église ?
  • Pourquoi l’Église ?
  • Quels sont les caractéristiques d’une église forte ?
  • Ce que doit faire l’Église pour avancer de l’avant. 
Qu’est-ce que vous attendez de votre église ?

J’attends que l’église :

  • m’aide à comprendre la parole de Dieu
  • qu’elle m’aide à vivre une vie chrétienne dans un monde qui ne cesse de changer.
  • que l’église soit pour moi comme une famille, réunie par l’amour du Christ
  • qu’elle continue d’annoncer l’évangile, la bonne nouvelle.
  • J’attends qu’elle soit fondée sur l’enseignement de son fondateur, notre Seigneur Jésus.
Qu’est-ce que c’est l’église ?

Il y a des milliers et des milliers d’églises autour du monde.  Il y en a qui sont très grandes, énormes et il y en a d’autres qui sont moins grandes.  Il y a aussi de petites églises comme la nôtre.  Il y a des églises fortes et d’autres qui sont faibles.  Mais la vérité est que ces bâtiments ne font qu’abriter l’église. Ces bâtiments ne sont pas l’Église.

L’église, on le comprend bien, c’est le corps du Christ et aucun mur ne peut la contenir.  Bien sûr on a besoin des murs et des bâtiments pour des raisons pratiques.  C’est l’endroit qui nous rassemble pour proclamer ensemble le nom de Jésus et le glorifier.  Mais on a besoin de nous rappeler que l’Église est avant tout le corps du Christ.  C’est nous tous en communion les uns avec les autres et avec d’autres chrétiens pas seulement en France mais autour du monde entier.

Une priorité : répondre aux besoins des membres

Un objectif : glorifier le nom de Jésus

Alors si on veut sauvegarder cette église, si on veut grandir en tant qu’église, si on veut que notre église soit forte, stable, grandissant spirituellement et numériquement, si l’on veut survivre et éviter toute division, il est absolument essentiel de répondre aux besoins des membres tout en considérant nos priorités. Mais notre objectif primordial doit rester toujours le même : glorifier le nom de Jésus.  Sinon, tout notre travail, tous nos efforts seront en vain. Au sein de notre église, il y a plusieurs talents, plusieurs dons accordés par le Saint Esprit.


Je vous propose un premier texte tiré de l’épître aux Éphésiens chapitre 4.

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu.Éphésiens 4.11-13

5 ministères pour 5 groupes de personnes dans le corps de Christ ou dans l’église locale.

On comprend du verset 11 de Éphésiens 4, qu’il existe 5 ministères différents apostolique, prophétique, évangéliste, pastoral et enseignant (ou docteur).

En tant qu’église, nous sommes dans l’obligation de réclamer et d’identifier ces 5 ministères qui sont des dons que Dieu fait à l’église locale.

Pour le bien de l’église

Ces dons ne sont pas comme des dons personnels, qu’on garde pour soi. On lit au v.12 : pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ…
Ces dons sont accordés pour le bien de l’église. Ces dons sont accordés par le Saint Esprit pour faire bénéficier à toute la communauté du talent ou du don qui nous a été accordé. Ces ministères sont nécessaires pour que nous devenions de plus en plus efficaces pour servir Jésus-Christ et son église.

Et jusqu’à quand devrions nous exercer ces dons ? …

…jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu.Éphésiens 4.13

Je comprends par ça que même si nous sommes différents dans la connaissance de l’enseignement du Seigneur, les dons qui nous sont accordés, devraient travailler sans cesse, pour l’unité de la foi, l’unité de la doctrine, l’unité dans la connaissance de Jésus et de son enseignement. Et cette unité de la foi devrait éviter toute division.

Une multitude de dons

Apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs. Mais il y a aussi d’autres dons dont une église a besoin pour édifier les membres d’une église. Bien qu’il y ait des différences entre talents et dons spirituels (ce n’est pas le sujet de mon message ce matin), ils sont tous les deux des dons accordés par Dieu.

Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. Donc les dons spirituels sont attribués au bénéfice des autres et non de soi.1 Corinthiens 12.7
 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.

Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte, à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.Romains 12 : 2-8

Une deuxième liste dans la première épître aux Corinthiens mentionne d’autres dons :

En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le don d’opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.1 Corinthiens 12.8-11

Les talents comme les dons spirituels devraient être utilisés pour la gloire de Dieu et l’exercice du ministère auprès des autres.

Alors pourquoi l’Église ?

Avez-vous remarqué que presque toutes les lettres du Nouveau Testament étaient adressées à des églises locales ?  En effet, la plupart des épîtres sont écrites à des églises locales.

Alors si tu ne fais pas partie d’une église locale, la Bible ne s’adresse pas à toi. Rejeter la communauté de l’église c’est ignorer les nombreuses exhortations « les uns les autres ».

Quitter l’Église, c’est donc fuir la Parole de Dieu. C’est fuir le plan de Dieu pour nous et nos frères et sœurs. Rester en dehors de l’église a des conséquences graves sur la croissance spirituelle car on s’éloigne de servir les autres.

Ne pas fréquenter une Église, ce n’est pas juste se priver d’être béni par les frères et sœurs, c’est aussi de l’égoïsme et un manque d’amour. Dieu nous exhorte à pratiquer « le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi ».

Ainsi donc, tant que nous en avons toujours l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.Galates 6.10

Peut-être estimez-vous que votre église locale ne vous apporte pas assez. Mais si vous y alliez avant tout pour apporter ?  Ça changerait tout !

La Bible dit:

N’abandonnons pas notre assemblée, comme certains en ont l’habitude, mais encourageons-nous mutuellement. Faites cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.Hébreux 10.25

Nous avons un ministère à accomplir en tant qu’église et nous avons des talents et des dons spirituels. Rien ni personne ne saurait ébranler cette église.

Jésus, parlant à Pierre, a donné cette promesse :

Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle.Matthieu 16.18-19

Certains pensent que le roc sur lequel Jésus bâtit son église c’est l’apôtre Pierre. Mais Jésus peut-il bâtir son église sur la vie d’une personne, quelques soient ses qualités, ses talents, ou sa foi ? Non.  L’église n’est construite que sur notre Roc, qui est Jésus Christ. L’église est construite sur le roc, sur la pierre angulaire qu’est le Christ.

Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.1 Corinthiens 3.11
Des fondations inébranlables

Quelques soient les problèmes et les difficultés l’Église ne tombera jamais parce qu’elle est bâtie sur des fondations solides et sûres. La tempête arrive mais on n’est pas maître de la tempête qui tombe, des torrents qui dévalent ou des vents qui soufflent. Mais l’Église, le corps du Christ ne tombera jamais.

Dans la vie nous passons par des épreuves. Notre foi est éprouvée. La foi de chacun sera éprouvée, mais la foi ne se détruira pas si nous la bâtissons sur les fondations de Christ et sa parole.

Aucune force ne peut pas détruire l’église. Toutes les ténèbres ne peuvent pas détruire l’Église de Jésus Christ.

Si quelqu’un disait : « je suis chrétien ; je n’ai pas besoin d’appartenir à l’église, je ne suis pas obligé d’appartenir à une église » ; et bien je lui dirais : « Tu n’es pas obligé d’aller à l’église. La vérité c’est que si tu n’appartiens pas à une église où la parole de Dieu est bibliquement enseignée, il te manque quelque chose d’essentiel dans ta vie en tant que chrétien. Tu te trompes et si tu prends délibérément cette décision, je crois que tu n’obéis pas à l’enseignement de la Bible, tu désobéis le Seigneur. »

Bien sûr il y des chrétiens qui vivent dans des régions, des pays où il n’y a pas d’église car c’est interdit.  Ça je le comprends.  Merci Seigneur, grâce à la révolution numérique et l’internet il y a d’autres moyens pour être en contact avec d’autres chrétiens. L’église c’est le corps du Christ et personne ne peut la détruire.

Quels sont les caractéristiques d’une forte église ?
  1. « Soyez remplis du Saint-Esprit »
    Les disciples n’étaient pas prêts pour évangéliser ; ils ne pouvaient pas avancer tout seuls ; ils ont dû attendre le jour de la pentecôte quand ils ont été remplis et équipés par l’Esprit Saint.
    Et ça c’est vrai de nos jours.  Personne n’est équipé pour prendre des décisions concernant l’église, le corps du christ sans qu’on soit rempli et guidé par l’esprit saint.
  2.  Basée sur la doctrine de la Bible : posséder une bible.
    Venez à l’église avec une Bible. Sinon on n’apprend rien.  On entre, on sort et on oublie….
  3. Pas de compromis dans nos convictions pour plaire aux autres.
  4. Prières de foi.
  5. Cultes de louange pour vivre la présence de Dieu.
  6. La générosité de ses membres.
  7. Mettre en pratique les dons spirituels. Le travail du saint esprit.
  8. Un enseignement biblique pour une église vivante.
  9. Une vision d’évangélisation.
  10. Être unis dans l’Esprit.
  11. L’apport de chacun et de tous pour faire avancer l’église.
  12. Un amour sincère les uns pour les autres.

Et tout ça pour voir Jésus glorifié dans nos vies et dans notre église.

Ce que doit faire l’Église pour avancer de l’avant

L’Église a été confiée la grande mission par Jésus pour annoncer la Bonne Nouvelle :

Allez faites de toutes les nations des disciples, en les baptisant au nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit. Enseigner leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Puis il leur dit : allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Voici les miracles qui accompagneront seront qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues, ils saisiront les serpents, s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal, ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris.Marc 16.15-18

Une mission :  annoncer la Bonne Nouvelle

Voilà la mission que Jésus nous confie : propager, répandre la bonne nouvelle de l’évangile et en manifester les signes, les miracles etc., bien sûr en étant revêtu de la puissance du Saint-Esprit.

Voilà le sens des paroles de Jésus adressées à Pierre : Je te donne les clés du royaume et puis à nous maintenant. L’Église c’est l’affaire de Jésus. L’église n’est que la manifestation visible des œuvres que nous accomplissons en obéissant en Jésus, à son ordre.

Les pierres de notre église deviennent des pierres vivantes en recevant la vie et la nature de Jésus, sans Lui, les pierres sont mortes.  En devenant vivant, en acceptant la nouvelle vie en Jésus Christ, en acceptant de changer de nature, en renonçant à la nature morte, pour revêtir la nature de l’immortalité offerte par Jésus :

 Vous avez été édifies des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice bien coordonné s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.Ephésiens 2.20-22

Personnellement, et comme tout le monde ici, je désire voir la croissance de notre église.

Pierre leur dit: « Changez d’attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

Et par beaucoup d’autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant: « Sauvez-vous de cette génération pervertie! » Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 personnes. Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. Actes 2.38-42

Luc présente quatre éléments fondamentaux de l’église : l’enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain, les prières.  Notez bien que Luc utilise l’imparfait pour décrire ce que les apôtres faisaient régulièrement.  Ce n’est pas le passé simple pour indiquer une action ponctuelle mais plutôt l’imparfait.  Donc il s’agissait d’une action répétitive, une action qui est devenue une habitude dans la vie des chrétiens. Et c’est ça la force d’une église. La fondation est Jésus même.

Et je conclus avec quelques paroles que Jésus a adressé à son Père :

Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, – moi en eux, et toi en moi, -afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.Jean 17.20-23

 

 

image_pdfimage_print

Une réflexion sur « L’église : un rassemblement pas comme les autres »

Laisser un commentaire