Deux rois – deux royaumes – deux choix

image_pdfimage_print

Matthieu Chapitre 2 (Pour lire ce texte, cliquez ici)
Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.

 Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.

Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ.

 Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète :

Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.

 Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait.

Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer.

 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta.

 Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie.

Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

 Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

 Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.

 Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte.

Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J’ai appelé mon fils hors d’Égypte.

 Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages.

Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète :

On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, Et n’a pas voulu être consolée, Parce qu’ils ne sont plus.

Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Égypte, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts.

Vous avez bien sûr entendu l’histoire des mages.  Aujourd’hui le 6 janvier, on célèbre l’Épiphanie, la visite des mages.  L’Épiphanie veut dire révélation ou manifestation. Le passage dans l’évangile de Matthieu chapitre 2 nous raconte que Jésus s’est révélé, non seulement au peuple d’Israël mais aussi à tous les autres peuples présentés par les mages venant de l’Orient.

Cette visite a eu lieu pendant le règne du roi Hérode.

L’origine des Rois mages est aujourd’hui encore obscure. Certains disent qu’ils étaient savants, riches mais errants. Ces mystérieux personnages alimentèrent l’imaginaire qui enveloppe Noël.  On voit beaucoup de cartes de vœux présentant leur voyage guidé par l’étoile de l’Orient.

Ils cherchaient le « Nouveau Roi des Juifs ». Quand ils ont trouvé l’enfant Jésus dans l’étable, près de ses parents, Marie et Joseph, ils se sont mis à genou devant lui en signe de respect et lui ont offert de l’or, de la myrrhe et de l’encens.

  • l’or célébrait la royauté,
  • l’encens la divinité,
  • et la myrrhe annonçait la souffrance rédemptrice de notre sauveur.

Jésus est venu pour établir le royaume de Dieu.

Le mot « Épiphanie » désigne la manifestation de Dieu aux hommes en la personne de Jésus-Christ, et plus précisément, sa venue dans le monde

 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.Jean 1 : 12

Les mages, venus de l’Orient, évoquent la dimension universelle du message de l’Évangile. Ils sont venus pour contempler la gloire du Fils unique venu du Père.

Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Éternel et se tourneront vers lui ; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face.  Car à l’Éternel appartient le règne : Il domine sur les nations.Psaume 22 : 27-28

Afin que l’on connaisse sur la terre ta voie, Et parmi toutes les nations ton salut ! Les peuples te louent, ô Dieu ! Tous les peuples te louent.Psaume 67 : 2-3

Toutes les nations que tu as faites viendront Se prosterner devant ta face, Seigneur, Et rendre gloire à ton nom.Psaume 86 : 9

On a ici un acte d’évangélisation : Jésus, bébé commence déjà à attirer les autres nations.

Par contraste, Hérode a refusé d’accepter la venue du vrai roi.  Hérode, centré sur lui-même et sur son royaume, s’est senti menacé en face d’un bébé.  Du moins il a bien cru le prophète :

Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. 

Malheureusement il s’est arrêté là ; il a refusé d’aller plus loin et par conséquence il a échoué de comprendre que ce bébé allait annoncer un royaume céleste, un royaume pas de ce monde, un royaume spirituel et éternel dont le roi est Dieu même.  Ce bébé manifeste que le temps du Royaume est arrivé.

Dans ce cycle de manifestations, l’Épiphanie joue un rôle très particulier. Dans la nuit de la Nativité, les bergers ont été conduits par la voix de l’Ange vers le nouveau-né emmailloté dans une mangeoire. La voix de l’Ange, c’est la voix de Dieu lui-même qui appelle son peuple et qui le conduit à venir reconnaître le Messie dans l’enfant nouveau-né.

Avec les Mages, c’est différent. Dieu a choisi une étoile pour les appeler à venir.  Ces trois mages venus de pays lointains en suivant une étoile, ont dû passer quelques temps dans leur recherche, leur réflexion et leur désir de progresser dans la connaissance de la vérité.  Ils ont été aidés par la lumière de Dieu, et ils ont fait ce long voyage pour rencontrer le Roi des Juifs qui vient de naître.  Ils ont cherché et ils ont trouvé.

Aujourd’hui des hommes et des femmes cherchent Dieu et comme Dieu a promis : vous me cherchez, vous me trouverez.

Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur.Jérémie 29 : 13

Si l’on a de la bonne volonté pour connaître Dieu on peut parvenir à trouver le chemin vers Lui ; si l’on est fidèle à sa conscience on peut être conduit vers Dieu, non pas parce qu’il se passerait quelque chose de miraculeux mais tout simplement parce que – nous le savons par la foi que nous avons dans l’Écriture.

Au cours des dernières années, des milliers de musulmans ont accepté Christ. Même dans les pays les plus hostiles à l’Évangile ils sont nombreux mais ils vivent souvent leur foi dans le plus grand secret. Et les menaces pour les personnes qui abandonnent l’islam sont réelles.  On a vu et on a écouté quelques témoignages il y a quelques semaines pendant le culte de Portes Ouvertes.

Pour consulter le site de Portes Ouvertes, cliquez ici.

Des milliers et des milliers se sont tournés vers le Christ et adorent maintenant dans les églises souterraines.  Le Saint Esprit les appelle et les guide vers la lumière du Christ comme Il a fait avec les mages. Dieu appelle toujours tout le monde à lui-même. Il n’a pas choisi le peuple juif pour exclure toutes les autres nations. Il les a choisis comme un moyen pour inclure le monde entier.

On sait bien que l’objectif de quelques organismes c’est d’éliminer le Christianisme, en tuant et massacrant les Chrétiens, tout comme Hérode qui voulait tuer le bébé Jésus.  Hérode a échoué ainsi que tout pouvoir qui se dresse contre le message de l’évangile.

Quand les mages aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie, car ils allaient rencontrer le Vrai Roi.  Par contraste, Hérode en entendant les mages et la prophétie, était bouleversé, troublé. Hérode a cherché la vérité mais il a refusé de l’accepter……Il l’a cherchée mais il voulait l’éliminer. Des peuples se révoltent toujours contre Dieu, contre l’évangile, l’évangile qui leur offre le salut, la paix et la vie éternelle. Des peuples aveuglés par la haine, faute de grâce, faute d’amour.

Chaque homme et femme est libre de chercher Dieu mais c’est Le Saint Esprit qui les guide. Dieu a créé l’homme à son image, et cette image de Dieu qui repose dans l’homme rend l’homme non pas seulement capable de rencontrer Dieu mais vraiment désireux de rencontrer Dieu. Saint Augustin a dit :

  • Crois et tu comprendras ; la foi précède, l’intelligence suit.

Et Blaise Pascal a cité :

Il y a un vide en forme de Dieu dans le cœur de chaque homme qui ne peut être rempli par aucune chose qui ait été créée mais seulement par Dieu, le Créateur, qui s’est fait connaître aux hommes par Jésus.

Il fait toute chose bonne en son temps ; même il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin..Ecclésiaste 3:11

Et nous voilà aujourd’hui nous sommes des disciples du Christ parce que le Mystère qui avait été caché a été dévoilé dans le Christ.

C’est par la grâce que nous avons été associées à la Promesse et à l’Alliance ; c’est parce que nous avons été gratuitement introduits dans ce Mystère d’Alliance que nous pouvons à notre tour nous reconnaître dans Jésus, le Messie de Bethléem. C’est par notre acte de foi dans le Christ, que le salut nous est donné dans l’enfant couché dans une mangeoire.  Et comme l’ont compris les mages, nous aussi inévitablement nous découvrons et nous comprenons que l’amour infini de Dieu est offert à tous les hommes.

Nous sommes tous invités à entrer dans ce Royaume.  Si ce matin, il y a quelqu’un ici qui n’a pas encore accepté le plus beau cadeau de Noël, l’étoile est toujours là, suis-la et viens trouver Jésus qui t’attend.  Tu vois l’étoile et comme les mages tu seras saisi d’une très grande joie.

Quand les mages sont entrés dans la maison, ils ont trouvé le petit enfant avec Marie, sa mère.  Jésus n’est pas tombé du ciel comme un extraterrestre, mais plutôt emmailloté dans notre humanité. Il est maintenant avec nous en famille.  Et si nous sommes invités à lui rendre hommage, c’est en famille qu’on le fait. Les mages l’ont adoré dans la maison, dans l’étable, certainement pas digne d’un roi. On lui rend hommage, on l’adore en famille avec des frères et des sœurs partageant tout ce qu’on a avec Jésus, Le Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Deux royaumes, deux rois et par conséquent deux choix. La route des mages ou le chemin d’Hérode. La joie de suivre Jésus ou la distraction du monde qui nous entoure.

Par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et ainsi la mort a passé sur tous les hommes, parce que tous ont péché .Épître aux Romains 5

J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives.Deutéronome 30 :19

Hérode a refusé de s’humilier devant le Roi des rois, le Seigneur des Seigneurs Jésus, et aujourd’hui, Jésus-Christ te met face à un choix. Qui que tu sois aux yeux des hommes, riche ou pauvre, humilie-toi devant Jésus-Christ. Brise ton orgueil et donne-lui toute ta vie. Accepte de perdre le contrôle de ta volonté, afin d’entrer dans son Royaume d’amour, de paix, de joie, et d’hériter la vie éternelle !

Dans Matthieu 5 :14-16, Jésus dit : 

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée… Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

Nous sommes l’étoile qui devrait guider, pointer vers, désigner Jésus.  Nous rencontrons tous les jours des hommes et des femmes ayant beaucoup de questions, qui sont peut-être à la recherche de Dieu.  Notre mission c’est de leur montrer Jésus et son Royaume.

Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Éternel se lève sur toi.
Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples ; Mais sur toi l’Éternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît.
Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons.Esaï :60 : 1-3

Laisser un commentaire